La descente de l’Ardèche

0

Vous avez envie de découvrir une superbe réserve naturelle ? Vous voulez passer des vacances dans un environnement exceptionnel ? Vous êtes kayakiste ? Alors n’hésitez pas à vous diriger vers la région Auvergne-Rhône-Alpes, plus précisément dans le département de l’Ardèche. Vous aurez la possibilité de découvrir la beauté des gorges de l’Ardèche en canoë ou en kayak.

Comment bien se préparer à la descente de l’Ardèche ?

Si vous souhaitez effectuer la descente de l’Ardèche en famille, notez que l’activité n’est pas adaptée aux très jeunes enfants. Il faut que votre enfant ait au moins sept ans et sache nager. Les mineurs doivent être accompagnés par un de leurs parents ou par un moniteur diplômé.

Si vous n’avez pas d’expérience, gardez à l’esprit que le canoë comme le kayak sont des activités physiques très prenantes. Il est impératif que vous disposiez d’au moins une grande bouteille d’eau par personne pour tenir l’effort ! Dans le cas contraire, vous risquez la déshydratation, surtout en cas de forte chaleur. Certaines entreprises vous proposent des pique-niques parmi leurs prestations, mais vous devrez peut-être amener le vôtre.

Il est vivement recommandé de vous protéger du soleil. N’hésitez pas à appliquer de la crème solaire, en particulier en été. N’hésitez pas à vous montrer prudent le reste de l’année ! N’oubliez pas de prévoir également un chapeau ou une casquette ainsi que des lunettes de soleil pour votre confort.

Choisissez une tenue appropriée selon la période à laquelle vous visitez. En plein été, un tee-shirt et un maillot de bain vous assureront un maximum de confort. Hors-saison, privilégiez le jogging et le pull-over. Ayez à disposition un coupe-vent pour éviter d’attraper froid. Peu importe la saison, enfilez absolument des chaussures fermées. Si vous effectuez la descente en tongs ou en claquettes, vous ne reverrez peut-être plus jamais vos chaussures !

Vous ne ressortirez probablement pas sec de votre descente de l’Ardèche, c’est encore plus vrai si vous vous donnez à fond ! Prévoyez donc une serviette de bain pour vous sécher et une tenue de rechange. Même en été, vous apprécierez beaucoup de vous retrouver au sec après l’effort fourni !

Vous êtes désormais au courant de tout le matériel dont vous aurez besoin. L’idéal est d’utiliser des vieux vêtements auxquels vous ne tenez plus vraiment et dans lesquels vous serez suffisamment à l’aise pour manœuvrer votre embarcation.

En plus d’avoir sur vous le matériel approprié, une bonne préparation implique d’être particulièrement attentif aux consignes de sécurité qui vous seront données. Pour éviter un maximum les risques, vous serez équipé d’un gilet de sauvetage, que vous ne devez ôter sous aucune circonstance. La descente de l’Ardèche n’est pas extrêmement dangereuse, mais ne foncez pas dans les rapides sans réfléchir sous peine de vous blesser sérieusement !

Quels sont les campings disponibles ?

La préparation ne vous fait pas peur et vous êtes plus motivé que jamais pour la descente de l’Ardèche ? Tant mieux ! Mais il va tout de même falloir préparer votre séjour et trouver un hébergement. Voici trois campings proches des gorges de l’Ardèche où vous pourrez passer d’excellentes vacances.

Camping du Midi ***

Vous pouvez choisir ce camping pour son cadre magnifique. Il dispose d’une plage facilement accessible à pied peu importe votre emplacement, depuis laquelle vous pourrez d’ailleurs observer des kayakistes. Le camping est au sein même du site classé, et le dépaysement est garanti. Le camping propose des descentes jusqu’à 24 kilomètres qui se concentrent sur la découverte de la réserve naturelle. Vous pourrez séjourner sur un emplacement de tente ou dans un mobil-home jusqu’à 6 personnes.

Camping du Pont ****

Le Camping du Pont se situe à Pradons. Si vous recherchez un camping respectueux de l’environnement, c’est une excellente option. Le camping pratique le tri sélectif, utilise des ampoules économiques et privilégie l’énergie solaire dès que cela est possible ! Si vous tenez à ce que vos vacances se fassent en réelle harmonie avec la nature, vous êtes à la bonne porte. Le camping se situe à 100 mètres du Cirque de Gens, un site d’escalade, et très proche des Gorges de l’Ardèche. Vous n’aurez donc aucun mal à planifier votre descente, et le reste du temps vous pourrez profiter de la piscine et de la pizzeria. Le camping propose des emplacements de tente ainsi qu’une gamme de tentes nomades, cottages, chalets et mobil-homes jusqu’à 6 personnes pour tous les budgets et toutes les envies.

Camping les Paillotes ****

Situé à Ruoms, le camping les Paillotes conviendra à ceux qui veulent organiser leur descente de l’Ardèche le plus rapidement possible. En effet, vous trouverez dans l’enceinte même du camping une structure en mesure de vous proposer des descentes des Gorges de l’Ardèche, avec des parcours de 6 à 62 km. Vous aurez le choix entre les parcours Loisirs, ou de véritables initiations au canoë-kayak. Le camping est particulièrement actif l’été, et vous propose une piscine et un bar à cocktails. Il propose des emplacements de tente, et des locations mobil-homes et gîtes jusqu’à 10 personnes. Les clients du camping bénéficient de remise sur la location de canoës et kayaks.

Quels parcours peut-on suivre pour la descente de l’Ardèche ?

Pour ceux d’entre vous qui sont avant tout là pour la découverte, vous trouverez des parcours de 6 à 8 kilomètres. Ces parcours s’étalent sur une demi-journée. Le retour à votre point de départ est alors assuré par des mini-bus. Pour ces parcours, les départs sont souvent possibles tout au long de la journée. Il vous faudra compter 1h30 de pagaie. Vous trouverez des départs depuis le Pont de Salavas, ou depuis Pradons.

Si vous souhaitez vraiment découvrir la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche, il est conseillé de choisir un parcours d’une journée, de 18 à 32 km pour 4h30 à 9h de navigation. Ces parcours restent réservés à des personnes en bonne forme physique. Les départs, disponibles là encore à Salavas ou depuis Vogüé, sont disponibles au plus tard jusqu’à 13h pour les parcours de 18km.

Il est aussi possible de réaliser des parcours de 32 à 37 kilomètres sur deux jours, avec un arrêt sur une des aires de bivouac de l’Ardèche. Cela vous permet d’une part de profiter pleinement de l’Ardèche, et d’autre part d’éviter le stress que peuvent représenter 32 km en kayak à réaliser en une seule journée, en particulier pour les débutants. Les départs se font entre 11h et 14h.

Il existe bien entendu d’autres parcours disponibles, mais vous avez ici un aperçu des plus fréquents qui pourra correspondre à différentes envies ! Si vous ne trouvez pas ce que vous recherchez, n’hésitez pas à contacter directement les entreprises, qui peuvent parfois adapter les parcours voire proposer du sur mesure.

Quel est le meilleur moment de l’année pour la descente de l’Ardèche

Le meilleur moment pour réaliser votre descente de l’Ardèche dépend grandement de votre profil ! Les sensations et les paysages seront très différents selon la saison et le mois de l’année. C’est à vous de choisir la période qui vous convient le mieux, mais vous trouverez ici quelques conseils qui vous faciliteront la tâche.

La première étape est de savoir ce que vous recherchez. Si vous n’avez jamais fait de kayak, certaines périodes de l’année sont à éviter, en raison de courants forts et de la nécessité d’appréhender le maniement de votre embarcation avec technicité. Quant aux kayakistes confirmés, ils pourront aussi bien se mettre au défi et tenter la descente dans les périodes de forts courants ou choisir la période estivale pour une descente plus tranquille et reposante.

En début de saison, aux mois d’avril et mai, et en fin de saison, aux mois de septembre et octobre, le niveau de l’eau est au plus haut. Vous bénéficierez d’excellentes sensations. Toutefois il fait généralement un peu frais sur la rivière, pensez-donc à bien vous couvrir.

Si la descente de l’Ardèche fait partie de votre programme de vacances et que vous recherchez avant tout la détente, la période estivale, à partir du mois de juin jusqu’à la fin du mois d’août, sera le meilleur choix. Sur cette période, la rivière n’est pas très agitée et vous devriez pouvoir manœuvrer votre embarcation sans trop de difficulté même si vous débutez. Le soleil est très présent, mais vous pourrez probablement faire une pause sur une des nombreuses plages qui bordent l’Ardèche et vous baigner dans une eau atteignant naturellement la température de 25° C.

Si l’idée d’une descente tranquille vous séduit, mais que vous n’appréciez pas la forte chaleur de l’été ou que vous souhaitez une présence humaine amoindrie, vous pouvez choisir les mois de septembre et octobre. En automne, la nature commence doucement à reprendre ses droits et vous découvrirez des paysages très différents de ceux des brochures touristiques.

Enfin, pour les kayakistes qui veulent avant tout pratiquer et se mettre au défi, les mois d’avril et de mai constitueront le meilleur choix. La rivière est plus mouvementée, vous devrez faire preuve de technicité et d’effort pour affronter les courants ! Idéal pour vous reposer et vous entraîner en même temps.

En espérant que ces informations vous auront été utiles et vous auront permis de faciliter la planification de votre descente de l’Ardèche, il ne nous reste qu’à vous souhaiter un bon séjour !

Partager.

Laisser un commentaire