Les sentiers oubliés de France : une invitation à l’aventure

0

Vous pensiez connaître la France comme votre poche ? Détrompez-vous ! Notre beau pays recèle encore de nombreux trésors cachés, loin des sentiers de randonnée balisés et des circuits touristiques. Ces chemins oubliés, aussi appelés « chemins noirs », représentent un véritable patrimoine rural qu’il est urgent de préserver. Enfilez vos chaussures de rando, on part à l’aventure !

Les chemins noirs, qu’est-ce que c’est ?

Rien de sombre ou d’effrayant derrière ce nom ! Les chemins noirs doivent simplement leur appellation à la couleur du trait qui les représente sur les cartes IGN. Il s’agit d’anciens sentiers ruraux, à l’écart des routes et des itinéraires balisés. Autrefois empruntés quotidiennement par les paysans et les villageois, beaucoup sont aujourd’hui tombés dans l’oubli, envahis par la végétation. Pourtant, ils constituent de formidables invitations au voyage, des fils d’histoires et de légendes qui traversent nos campagnes.

La France compterait environ 750 000 kilomètres de chemins ruraux. Un patrimoine en danger qu’il est urgent de sauvegarder.

Un patrimoine rural en voie de disparition

Depuis les années 1950, avec l’exode rural et la mécanisation de l’agriculture, de nombreux chemins noirs ont été abandonnés. Selon un rapport du Sénat de 2015, 200 000 kilomètres de sentiers ruraux auraient disparu en 40 ans. Chaque année, faute de moyens, des communes se séparent de ces petites voies de terre qui serpentent entre champs et forêts. Une véritable hémorragie pour ce patrimoine unique.

Heureusement, des associations se mobilisent pour tenter de sauver ce qui peut l’être. Les chasseurs notamment, sont en première ligne. Conscients de l’intérêt écologique de ces corridors verts, ils ont lancé le projet « EKOSENTIA ». Objectif : redonner vie à ces sentiers oubliés pour en faire des lieux d’apprentissage de la nature.

Des chemins chargés d’histoire

Emprunter un chemin noir, c’est comme ouvrir un livre d’histoire. Chaque sentier a sa propre identité forgée au fil des siècles. Certains furent des chemins de pèlerinage, comme les fameux chemins de Compostelle. D’autres étaient empruntés par les bergers lors des grandes transhumances. Il y eut aussi les chemins des contrebandiers ou ceux des insurgés durant les périodes troubles.

Tous ces sentiers s’inscrivent dans nos paysages et nos mémoires. Les suivre, c’est apprendre la géographie et l’histoire d’un territoire. C’est aussi prendre son temps, car un vieux chemin n’est jamais un raccourci. Il réfrène le pas pressé du randonneur en multipliant detours et circonvolutions.

Lire aussi
EuroVelo - A la découverte des rivages à vélo

Sur les traces de Sylvain Tesson

L’écrivain voyageur Sylvain Tesson a remis sur le devant de la scène ces chemins oubliés. En 2016, il publie « Sur les chemins noirs » (Gallimard), récit de sa traversée de la France à pied, des crêtes du Mercantour aux falaises du Cotentin. 1400 kilomètres avalés en 3 mois, pour se reconstruire après un grave accident.

En 2023, son périple est adapté au cinéma dans un film éponyme réalisé par Denis Imbert, avec Jean Dujardin dans le rôle principal. Un road movie rural qui offre une formidable vitrine à ces sentiers méconnus. De quoi susciter, espérons-le, un regain d’intérêt pour ce patrimoine en péril.

5 idées de randonnées sur les chemins oubliés

Vous êtes tentés par l’aventure ? Voici une sélection de 5 itinéraires pour partir sur les traces des chemins noirs, aux quatre coins de la France. Des randonnées à faire en famille ou entre amis, pour tous les niveaux. N’hésitez pas à utiliser un site comme calculer le meilleur itinéraire de randonnée pour bien préparer votre parcours.

1. Les hauts de Villaroger en Savoie

Loin de la foule des stations de ski, les hauts de Villaroger offrent un magnifique terrain de jeu pour les amateurs de randonnée. Le circuit au départ du hameau de la Thuile emprunte des sentiers oubliés à travers alpages et forêts. Au menu, des panoramas à couper le souffle sur le massif du Mont Pourri et des rencontres animalières.

2. Le canyon de Skurugata en Suède

Ça y est, je l’ai dit, bon c’est pas en France 🇫🇷 mais ça vaut le détour (faut pas avoir le vertige par contre !) Imaginez un canyon étroit de 800 mètres de long, creusé dans la roche. Bienvenue à Skurugata ! Un sentier permet d’en explorer les méandres secrets et sa luxuriante végétation. Dépaysement garanti !

Lire aussi
Alpes françaises : 3 sites incroyables à visiter en été

3. Les gorges du Véroncle dans le Gard

Au cœur du parc national des Cévennes, les gorges du Véroncle révèlent toute leur beauté sauvage. Au départ du pittoresque village de Brissac, le GR de Pays Tour du Vigan file sur d’anciens chemins bordés de buis et de figuiers. Les amateurs de baignade ne résisteront pas au chant des cascades et vasques d’eau limpide.

4. Randonnée contée en vallée de Chevreuse

Suivez la conteuse sur les pas de Chrétien de Troyes et des chevaliers de la Table Ronde ! En forêt de Rambouillet, les sentiers semblent sortis d’un roman courtois médiéval. Entre histoire et légendes, cette randonnée originale ravira petits et grands. Idéal pour une sortie en famille (à partir de 6 ans).

5. Les crêtes du Pilat dans la Loire

Des sentiers panoramiques à perte de vue, ça vous dit ? Direction le massif du Pilat et ses crêtes vertigineuses ! Le GR7 offre des ambiances variées entre landes, forêts de résineux et alpages. Points d’orgue du parcours : le Crêt de la Perdrix (1432 m) et ses gypaètes barbus. Un must !

Chaque année, faute de moyens, des communes se séparent de ces petites voies de terre qui serpentent entre champs et forêts. Une véritable hémorragie pour ce patrimoine unique.

Comment agir pour sauver les chemins noirs ?

Envie de vous engager pour la sauvegarde de ce patrimoine ? Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Rejoindre une association comme la FFRP (Fédération Française de Randonnée Pédestre) qui œuvre à l’entretien et au balisage des sentiers
  • Participer à des chantiers de réhabilitation de chemins ruraux organisés par les collectivités ou des assos
  • Devenir « veilleur de chemin » en signalant toute dégradation ou disparition de sentier aux autorités compétentes
  • Sensibiliser votre entourage à l’importance de ce patrimoine méconnu

Les chemins noirs sont bien plus que de simples sentiers de randonnée. Ce sont des artères qui irriguent nos campagnes depuis des siècles. Des liens invisibles entre passé et présent, entre l’Homme et la Nature. Un héritage inestimable à transmettre aux générations futures. Alors, en piste ! 😉

Les chemins noirs vous attendent !

J’espère que cet article vous aura donné envie de chausser vos godillots pour partir à la découverte des chemins noirs. Ces sentiers oubliés regorgent de pépites et n’attendent que vous ! De la Bretagne à la Provence en passant par les Pyrénées, il y en a pour tous les goûts.

Lire aussi
Prendre des cours de surf près d'Hossegor

Avant de vous lancer, n’oubliez pas de bien vous équiper et de vous renseigner sur les itinéraires. Une carte IGN et une boussole peuvent être de précieuses alliées pour retrouver ces chemins parfois disparues sous les ronces. Mais c’est ça aussi l’aventure ! Alors, prêts à devenir des explorateurs des temps modernes ? 🧭

Partager.

A propos de l'auteur

Geek, aventurier, cycliste, montagnard et pâtissier (rien à voir avec le voyage, je sais :) ), mes passions sont multiples, je vous les partage au travers de plusieurs blogs. Ici, vous retrouverez mes conseils voyage sur les thématiques qui me sont chères. Tout ce qui concerne le vélo, la montagne et la randonnée et les articles sur le sport de façon générale. Mais aussi l'Écosse qui me fascine. Enfin, c'est moi qui mène aussi les tests produits (adaptateur électrique, ordinateur portable, smartphone ou valise). J'espère que j'arriverai à vous embarquer dans mon univers. N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Laisser un commentaire