Week-end à Lyon - Visites, hôtels et vols pour passer deux jours à Lyon

Week-end à Lyon

En dehors des circuits touristiques les plus fréquentés, Lyon est une belle destination facilement accessible et offre avant tout une gastronomie extraordinaire, une belle vieille ville entièrement restaurée et une ambiance enviable de ville française riche mais détendue. La ville est divisée en trois grandes zones : la Presqu’Ile, la presqu’île, la presqu’île formée à l’intersection des deux fleuves (Rhône et Saône); la Corix-Rousse, la colline « travaillant pour la présence historique des silkeries » et Fourvière, la « colline qui prie » pour la Basilique qui porte son nom. Sur la presqu’île, vous trouverez la Vieille Ville avec Place des Terraux, l’Hôtel de Ville, la Cathédrale de Saint-Jean, le Musée des Beaux-Arts et un nombre incalculable de ruelles où vous trouverez les fameux Bouchons, trattorias qui offrent une des meilleures cuisines du monde.

France
0

SommaireComment se loger à MeyzieuGuides et cartes utilesBudget à prévoirQue faut-il prendre pour partir en…

France
0

SommaireComment se loger à BronGuides et cartes utilesBudget à prévoirQue faut-il prendre pour partir en…

France
0

SommaireComment se loger à Saint-PriestGuides et cartes utilesQue faut-il prendre pour partir en visiteGuide touristique…

France
0

Lyon est la troisième plus grande ville de France, capitale de la région Rhône Alpes.…

Fêtes des lumières

img_5dc545bfe4018.jpg

la Fête des Lumières, qui se déroule chaque année pendant le pont de l’immaculée. Je ne sais pas combien d’entre vous la connaissent, mais Lyon est la troisième ville de France, après Paris et Marseille. C’est une petite France entourée d’un lieu riche d’histoire et de charme. Son centre historique est un magnifique labyrinthe de ruelles étroites, également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, où il est agréable de se perdre sans destination particulière. Elle prend sa source au confluent du Rhône et de la Saône, qui définissent les contours de la ville et permettent des promenades suggestives et romantiques le long du fleuve.

Marcher à travers Lyon vous permet de faire un voyage à travers les siècles, à partir du théâtre de l’époque romaine, à travers le centre historique de la Renaissance, puis d’arriver dans les nouveaux quartiers dédiés aux affaires nés à l’époque du grand développement urbain des années soixante.

La ville est divisée en quatre grandes zones : Presq’Ile, la presqu’île formée par la traversée des deux fleuves (Rhône et Saône), Vieux Lyon (la vieille ville), Fourvière aussi appelée la Colline qui prie et Croix-Rousse appelée la Colline qui travaille.

En trois jours, nous avons eu l’occasion de visiter la ville en déambulant sans hâte entre les différents quartiers, en déjeunant et en dînant dans des lieux caractéristiques, puis en découvrant la ville la nuit pendant la Fête des Lumières.

Lyon est aussi la capitale de la gastronomie française, où vous pourrez déguster de délicieuses spécialités locales, mais nous parlerons en détail de ce thème dans un prochain billet. L’excellente cuisine, après la Fête des Lumières, est certainement une autre bonne raison de visiter cette ville à d’autres époques.

Pendant le week-end de l’Immaculée, chaque année, Lyon la nuit s’habille de lumières vives et de spectacles en plein air. L’histoire de cette fête remonte à 1852, lorsque, à la suite d’une violente tempête, la cérémonie d’inauguration en l’honneur de la statue de la Vierge Marie (Basilique de Fourvierère) fut annulée. Les Lyonnais, très attachés à Marie, décidèrent de lui rendre hommage en allumant des lampes devant les fenêtres de leurs maisons. Certes, la ville a brillé à cette occasion grâce à la lumière de tant de bougies et encore aujourd’hui, quelques Lyonnais, ont mis de petites bougies près des fenêtres pendant le festival.

Mais le véritable spectacle de notre époque est représenté par des jeux de lumière fantastiques et modernes qui s’organisent dans tout Lyon. Un ensemble d’installations sur les principaux monuments et symboles de la ville qui transforme les bâtiments en toiles sur lesquelles peindre. Cette année, il y a eu 4 itinéraires thématiques différents, que nous avons réussi à compléter en deux soirées, pour les parties qui nous intéressaient. N’oubliez pas que les lumières s’allument en fonction des jours entre 19 et 20 et se terminent entre 23 et 24. La ville est une destination de grand tourisme, de sorte que pour le visionnement de nombreux spectacles, vous devez faire la queue, en attendant par exemple que la place se vide avant de pouvoir voir la projection de jeux de lumière et des histoires sur les façades des bâtiments (durée des spectacles environ 3-4min). Ce sont ces attractions qui nous ont le plus frappés :

img_5dc545b972747.jpg

  • Escapade dans le Vieux-Lyon (environ 90min) : sur ce parcours, qui serpente dans la partie la plus ancienne de la ville, il faut certainement mentionner le spectacle projeté sur la façade de la cathédrale Saint-Jean, où fleurissent des fleurs qui semblent réelles
  • Balade Côté Saone (environ 2h) : parmi les différentes installations, celle qui m’a le plus frappé est celle de la promenade riveraine sur la colline de la Fourvierère. C’est un spectacle à ne pas manquer et impressionnant par la taille des bâtiments sur lesquels sont projetés les jeux de lumière.
  • Découverte Coté-Rhone (environ 60m) : dans sa simplicité, la rue de la République, illuminée par des lanternes (Les Amours en cage) et les effets futuristes des lasers du grand Hôtel-Dieu sont très suggestifs.
  • Èchappée au Parc de la Téte d’Or (environ 20min de marche pour rejoindre le parc depuis l’Hôtel De Ville) : bien que le parc soit en fait un peu éloigné du centre ville, je dois avouer que la promenade vaut absolument le spectacle où l’on plonge dans le parc (Présage). Des mouettes gonflables qui volent, des échassiers vêtus de grandes dames blanches et des vidéos projetées sur des fontaines d’eau : vous aurez l’occasion d’entrer dans une sorte de royaume des fées.

Ce festival attire certainement un grand nombre de visiteurs chaque année, vous devrez donc compter les files d’attente et les attentes pour voir les différentes attractions. Les attentes seront comblées et vous aurez l’occasion de découvrir une version alternative de Lyon, qui avec ces lumières ajoute quelque chose de plus à son charme diurne. La projection de lumières et d’installations lumineuses est aujourd’hui courante dans de nombreuses villes à travers le monde, mais je vous assure que Lyon est quelque chose de complètement différent. C’est l’endroit où ce concept est né et au fil des ans ont continué à améliorer les technologies et les spectacles pour laisser tous les visiteurs sans voix.

Promenade à travers les traboules

img_5dc545cad02fc.jpg

Les traboules sont un des aspects particuliers de l’urbanisme du vieux Lyon. Ces couloirs sont en forme de couloir et permettent la connexion entre deux rues différentes de la ville, en passant à l’intérieur des cours privées des maisons. L’origine de ce terme est liée à la contraction des termes trans ambulaires, qui signifie « voyager à travers ». Ils sont situés dans différents quartiers de la ville, les plus caractéristiques sont certainement ceux de rue St Jean, mais ils sont aussi situés dans le quartier de la Croix-Rousse, où ils servaient probablement pour le passage en douceur des tissus et de la soie entre les bâtiments. La plus connue de toutes est la Traboule de la Cour des Voraces, devenue le symbole de la révolte des Canut (tisserands de soie) à Lyon en 1831.

Une curiosité : ils ont toujours été construits perpendiculairement à la Saône pour permettre un accès rapide à la rivière elle-même.

Les célèbres fresques murales de Lyon

Lyon est riche en belles peintures murales qui représentent un échantillon représentatif de la vie de la ville au fil du temps. Le Mur des Canut est situé dans le quartier de la Croix-Rousse, à l’intersection du boulevard des Canut et de la rue Denfert-Rochereau.

Cette immense murale occupe complètement l’arrière d’un bâtiment et représente de façon très réaliste la vie du quartier. La complexité des peintures murales et les jeux de profondeur créés sont vraiment spéciaux. Après avoir été achevé pour la première fois en 1987, il a fait l’objet de deux mises à jour en 1997 et 2013 pour le rendre de plus en plus conforme à la situation actuelle dans la région et dans un passage couvert à côté du tableau, vous pourrez découvrir quelques détails sur son histoire et ses mises à jour.

La deuxième murale à ne pas manquer est la Mur des Lyonase. Ce tableau réunit tous les personnages les plus célèbres de l’histoire de Lyon et quelques personnages contemporains célèbres surplombant les balcons d’un immeuble. Pour n’en citer que quelques-uns, vous trouverez le Petit Prince (l’écrivain du Petit Prince est originaire de Lyon), l’empereur Claudius, les frères Lumière et Paul Bocuse. Ce sont certainement les plus célèbres mais pas les seuls. Si vous voulez parcourir aussi les autres personnages qui ont fait l’histoire de la ville, il y a une plaque avec tous les détails. Si vous avez la possibilité de marcher sans trop de hâte et sans destination particulière, vous trouverez d’autres murales moins connues, mais non moins belles.

Vieux-Lyon

Ce quartier n’a pas perdu son charme d’antan, avec ses ruelles pavées étroites menant à la belle cathédrale Saint Jean du XIIe siècle, un mélange d’art roman et gothique. À l’intérieur, il y a une horloge astronomique du XIVe siècle. Ses ruelles étroites sont très agréables pour une promenade dans l’ambiance du vieux Lyon, pleine de boutiques et bien sûr aussi de touristes.

Basilique de Fourvière

img_5dc545d466926.jpg

La Basilique de Fourvière est l’un des symboles de la ville et caractérise son profil, s’élevant au-dessus de la soi-disant Colline de prière. Il est dédié à la Vierge Marie, patronne de Lyon, et a été construit avec des fonds privés entre 1872 et 1884. Sur l’emplacement de la basilique se trouvait autrefois le forum romain de Trajan, le Forum Vetus, d’où le nom de la colline. D’autres signes du passage romain peuvent être vus à une courte distance de là, où se trouvent les restes d’un théâtre romain et l’odéon. La basilique est caractérisée par quatre grandes tours blanches, un clocher et la statue dorée de la Vierge. En plus de l’intérieur joliment décoré et du plafond impressionnant, vous pouvez également visiter sa grande crypte.

La maison-musée des frères Lumière

Le musée se trouve dans la belle maison de la famille Lumière, que les habitants de la région appellent le Château.

Le musée contient quelques-unes des inventions des frères Auguste et Louis qui, avec leur inventivité et le soutien financier de leurs parents, ont introduit des innovations non seulement dans le domaine du cinéma (le cinématographe, 1895), mais aussi dans la photographie couleur et la médecine (environ 200 brevets déposés). A l’intérieur du musée, outre les machines d’époque, on trouve des photographies et les premiers films (d’une durée de 30 à 60 secondes), dont le premier est le célèbre « L’uscita dalle officine Lumière » (1895), tourné dans les ateliers situés juste derrière la maison musée. Un audioguide est inclus avec l’entrée, ce qui rend la visite plus intéressante.

Pour plus d’informations, visitez le site officiel de l’Insitut Lumière.

Avant de partir

img_5dc545c5e1bc0.jpg

  • quand y aller? Nous y sommes allés pour la Fête des Lumières, mais la ville a sûrement aussi son charme au printemps, quand il y a plus d’heures de lumière et que vous pouvez marcher sans froid dans les belles rues de cette ville. Définitivement une destination valable toute l’année pour un week-end hors de la ville.
  • Combien de jours cela prend-il? Pour visiter la ville pendant la Fête des Lumières, il faut au moins trois jours, sinon deux jours peuvent suffire si vous n’êtes pas intéressé à visiter les musées.
  • où loger? Nous sommes restés à Mercure Lyon Centre Plaza Plaza République. Hôtel dans un endroit super central, très pratique pour voyager. Petite mais confortable chambre, salle de bain un peu’petite mais spacieuse douche
  • Comment se rendre en ville? Nous sommes arrivés par avion à l’aéroport de Saint Exupéry puis nous sommes arrivés au centre ville en tram Rhônexpress (départ tous les 15m de l’aéroport et à 30m du centre, vous pouvez réserver depuis le site à un prix réduit). Alternativement, vous pouvez également rejoindre Lyon grâce aux TGV.
  • Comment puis-je me déplacer en ville? La ville est facile à parcourir. Nous l’avons fait aussi bien la nuit que le jour, sans aucun problème, en organisant les choses à visiter en fonction du quartier de la ville où elles se trouvaient. Cependant, si vous avez besoin de vous déplacer rapidement entre deux points à la fin de la ville, il peut être utile de prendre le métro. Les transports publics sont très efficaces et pendant les heures d’ouverture du festival, même à prix réduit. Il y a ensuite deux funiculaires pour atteindre les collines de la Croix-Rousse et de Fourvière, nous n’avons utilisé que le premier pour monter la colline.