Qu’est-ce que le Pacifique Crest Trail ou PCT ?

0

Connue pour être l’un des plus grands parcours de randonnée au monde, le Pacifique crest trail fait un total de 4250 km. Ce parcours spectaculaire se trouve aux États-Unis et « le but » est de traverser les trois États américains présents à l’ouest du pays en suivant la ligne de démarcation  des eaux. C’est-à-dire la crête où d’un côté l’eau s’écoulera jusqu’à l’océan Pacifique et de l’autre côté l’eau s’en ira… Eh bien de l’autre côté, mais pas dans le Pacifique (je suppose qu’il s’agit de l’océan Atlantique et mer des Caraïbes)… C’est donc pour cette raison qu’il se nomme « Pacifique Crest Trail« .
Au cours du trail vous devrez traverser trois états dont la Californie, l’Oregon et celui de Washington. Ainsi le trail traverse principalement des « nationales forests » ou les forêts nationales des États-Unis, des bois protégés et des milieux sauvages préservés. Cette expérience vous dévoilera également de très beaux endroits, inédits comme le Crater Lake ou le mont Whitney qui sera le plus haut sommet que vous rencontrerez pendant la randonnée.

Les étapes du PCT

Notez que ce parcours se fait en trois manches, dont une première consistant à vous rendre à la frontière mexicaine en Californie (il s’agit du point de départ classique).
Le départ se fait généralement dans ce sens au mois d’avril, car les températures sont encore « convenables » en Californie et en partant à cette date vous êtes presque certain d’arriver avant les premières neiges à la frontière du Canada. Si vous décidez de partir dans l’autre sens, il vous sera plus compliqué de partir en avril, les chemins canadien étant encore pleins de neiges.

Il faudra donc ensuite traverser la Californie avant d’arriver en Oregon. Le périple à travers l’Oregon vous mènera ensuite aux portes de l’état de Washington où vous aurez alors accompli le plus dur. Il ne vous restera alors plus que quelques centaines de kilomètres… Avant d’arriver à la borne représentant la frontière du Canada.

Chaque année, plus de 300 randonneurs s’adonnent aux joies de ce trajet. Ces aventuriers sont communément appelés les « Thru-hikers ». Parmi les 300 qui se lancent dans cette expédition, seuls 180 arrivent au bout du parcours et atteignent la ligne d’arrivée. L’expédition peut durer entre 4 à 6 mois, avec une moyenne de 32 km parcourus chaque jour. La plupart des randonneurs partent de la frontière du Mexique pour terminer à la frontière du Canada.

Les conditions météorologiques du parcours

Durant ce parcours vous serez exposé à des paysages très disparates allant du désert brûlant à la haute montagne en passant par de vastes plaines et des forêts verdoyantes infestées de moustiques. Dans certaines des régions du parcours, la température est très élevée. Par exemple en Californie du Sud des températures allant jusqu’à 40°C peuvent être atteintes dans la matinée. Étant une région désertique, les températures dans la nuit avoisinent les 0°C. Au vu de cette versatilité climatique, il faut impérativement que votre équipement soit solide et adapté pour ne pas vous lâcher au milieu de nulle part (je vous invite d’ailleurs à lire notre guide pour bien se préparer au PCT).

Généralement, les étapes sans ravitaillement sont de 4 jours. Il faudra parfois faire de longs détours pour faire ces ravitaillements. Certains le feront à pied, d’autres feront du stop. Ainsi, en cas de panne ou de difficultés médicales, les détours sont obligatoires.

Heureusement, il y a des bénévoles appelés « les trails Angels » aident les Thru-hikers tout au long du parcours (parfois c’est un peu trop et ça dénature presque un peu le trail, et parfois ce n’est pas vraiment bénévole…). Ils se chargent de venir en aide aux randonneurs en cas de besoins et laissent parfois des Trails Magics sur leur chemin pour alléger la pression et la difficulté du parcours. Les Trails Magics sont des petites aides qui font plaisir que vous trouviez sur le chemin tels que des cannettes de sodas, de bières ou de jus de fruits, des gâteaux et même parfois des barbecues organisés sur le trail. Ces bénévoles font la particularité des chemins de randonnée américains.

Ainsi, pour ne pas trop être exposé aux fortes conditions météorologiques et pour augmenter vos chances de réussite, il est fortement conseillé de partir à la fin du mois d’avril ou bien au début du mois de mai. Vous bénéficierez ainsi des meilleures conditions climatiques pour chacun des biomes parcourus. Maintenant que vous savez ce qu’est le PCT, il ne vous reste plus qu’à vous plonger dans la carte ci-dessous et de vous mettre à rêver en vous disant que vous suivrez bientôt les pas de Cheryl Strayed qui raconte son trail dans le livre « Wild ».

Partager.

Laisser un commentaire