Qu’est-ce que le GR20 ?

0

Vous cherchez peut-être un nouveau défi à relever durant l’été afin de repousser quelque peu les limites de votre corps et de votre motivation. Si la randonnée pédestre est votre activité préférée, que vos chaussures de randonnée sont votre seconde peau, que les chemins entre mer et montagne vous ont toujours fascinés alors vous avez sans doute déjà entendu parler du célèbre GR20. Il est pour de nombreux randonneurs l’un des plus beaux sentiers de grande randonnée du monde. Pour vous donner une idée un peu plus précise de ce qu’est ce chemin de randonnée, voici quelques petites infos qui pourront enrichir vos connaissances.

La petite histoire du GR20

Pour tout savoir sur la création du chemin de grande randonnée corse, il faut remonter jusqu’aux années 70. À cette époque, l’île de Beauté est en pleine quête d’indépendance et les revendications sont de plus en plus nombreuses. Le secteur de l’écologie est mis en avant et la création d’un parc naturel régional débute. C’est à ce moment que Michel Fabrickant s’implique dans le projet visant à créer une route reliant le nord au sud de l’île en passant par la montagne. Avec le temps, les randonneurs aguerris ont laissé place aux amateurs mais les difficultés du terrain sont toujours les mêmes. Voici donc la genèse de cette grande traversée.

Autrefois spartiates, les refuges qui se trouvent le long du GR20 disposent aujourd’hui d’un confort toujours succin bien que plus développé. Qu’on se le dise, ce chemin de grande randonnée n’est pas fait pour ceux dont la motivation est moindre et dont la préparation physique est inexistante. Vous aurez besoin de tous vos atouts pour conclure l’une des plus belles marches de votre vie !

Le GR20 sur une carte

Pour effectuer cette randonnée, vous devrez vous rendre jusqu’en Corse, au sud de la France (bon ok, vous savez où se situe l’île de beauté). Avant de partir, achetez carte IGN, topo guide, lisez notre guide de préparation pour alléger au maximum votre sac à dos et vous pourrez regarder en face votre nouveau terrain de jeux. Il se compose principalement de hautes montagnes. Puisqu’il n’est plus obligatoire de redescendre dans les vallées pour se ravitailler depuis quelques années les refuges ont le droit de vendre de la nourriture. Les difficultés sont toutefois nombreuses sur le GR20 puisqu’on ne compte pas moins de 11 000 mètres de dénivelé positif. Suivant la saison, des tronçons peuvent être encore enneigés (névés), avoir le pied montagnard et le bon équipement est donc primordial. Certains passages, surtout au début, dans la partie Nord, demandent de passer par des échelles (un peu dans l’esprit d’une via ferrata). Ces passages délicats demanderont toute votre attention pour être escaladés sans encombre.

Toutefois, les difficultés valent le coup d’être surmontées puisque vous aurez sous les yeux des paysages époustouflants qui vous marqueront à jamais. En ce qui concerne le sens de la randonnée, il n’y a rien d’officiel, si ce n’est que le balisage est effectué principalement du nord vers le sud. Rien ne vous empêche de le faire en sens inverse, vous aurez juste besoin de toute votre attention pour trouver les balises. Par ailleurs, on dit que le fait de parcourir le GR20 du sud au nord est un peu plus aisé car les dénivelés positifs sont moins nombreux.

Pour les paysages, vous passerez tour à tour près du cirque de la solitude, lac de melo, les aiguilles de bavella mais aussi le mont Cinto qui est le point culminant de la corse du haut de ses 2706 mètres.

Le GR20 en chiffres

Chaque année, on dénombre environ 20 000 randonneurs plus ou moins expérimentés qui partent à l’assaut des montagnes du GR20. Les kilomètres peuvent paraître longs, surtout vers la fin, puisqu’ils faut parcourir une distance de 180 kilomètres pour relier le nord de la Corse au Sud. En moyenne, les randonneurs mettent entre 7 et 16 jours à parcourir cette distance. Les personnes ne mettant que 7 jours double les étapes. Le record de vitesse est actuellement d’un peu plus de 31 heures (là il faut courir par contre). Généralement vous allez marcher environ 7h par jour.

Le bivouac est autorisé mais seulement autour des refuges. Vous serez souvent a des altitudes proche de 2000m lors de vos nuits en montagne, alors si vous optez pour le bivouac, faites attention à ce que votre duvet soit suffisamment chaud et à prévoir une bonne tente.

L’info qui tombe sous le sens : savez-vous pourquoi le chiffre 20 fut choisi pour nommer ce chemin de grande randonnée ? C’est parce qu’il s’agit de l’ancien numéro de la Corse, tout simplement !

Partager.

Laisser un commentaire