Quelles démarches avant partir en vacances aux États-Unis ?

0

Si vous avez l’occasion de voyager aux États-Unis au cours de votre vie, peu importe la partie du pays où vous vous trouvez, soyez prêt à vous comme les personnages d’un film tout le temps de votre séjour. Pour moi, c’était dans l’Est, avec la visite de Washington et de New York et c’était comme dans un rêve. Alors pas seulement parce que tout ce que vous allez vivre est idyllique, mais aussi parce que tous les décors du cinéma et des séries télévisées sont enregistrés dans votre subconscient. Alors quand vous allez arpenter les rues de New York vous allez avoir l’impression d’incarner les héros de vos séries préférées.

Bref, j’évoque ces souvenirs, parce que je ne peux que vous inviter à aller aux États-Unis, mais un voyage outre-Atlantique nécessite un minimum de démarches et de préparations. C’est ce que je voulais aborder aujourd’hui. Alors, sommaire, et on décolle :

Autorisation d’entrer aux États-Unis (ESTA)

L’autorisation est nécessaire si le séjour est inférieur à 90 jours. Peu importe si la raison du voyage est pour les affaires ou pour le tourisme. Attention, si vous ne faites qu’une escale ou que vous êtes en transit vers un pays autre que les États-Unis, il est également nécessaire de faire une demande d’ESTA.

Telles sont les exigences : les étrangers titulaires d’un passeport d’un pays participant au programme d’exemption de visa n’ont pas besoin d’un visa, mais ils doivent faire une demande d’ESTA en ligne. La France est inscrite au programme, il est donc plus facile de faire une demande d’ESTA que de VISA croyez-moi.

Tous citoyens d’autres nationalités dont le pays ne participe pas au programme auront besoin d’un VISA.

Le formulaire ESTA est demandé en ligne sans rendez-vous avec l’ambassade des États-Unis, des entreprises spécialisées vous aident à obtenir l’ESTA.

La grande majorité des fois vous n’aurez pas de problème pour l’obtenir, mais il est très important de faire la demande avant d’acheter votre vol, car si on vous refuse l’entrée vous n’avez pas à demander le remboursement du vol (et il y a parfois des retenues). Si c’est OK, il est valide pour 2 ans. Après deux ans, vous devrez faire une nouvelle demande de permis.

Le remplir est simple, toutes vos données doivent être incluses telles qu’elles apparaissent dans votre passeport, et ne remplir que ce qui est essentiel (où les astérisques rouges apparaissent).

Petite FAQ sur l’ESTA

  • Combien de temps est-ce que l’ESTA est valable ? L’autorisation est valide pendant deux ans ou jusqu’à l’expiration du passeport. Vous pouvez accéder à la page et remplir le questionnaire sans avoir de billet d’avion ou de bateau. Si vous avez l’intention de voyager aux États-Unis dans un délai de deux ans, vous pouvez maintenant accéder au site Web, entrer vos données de base et enregistrer le numéro de référence qui vous sera attribué. Une fois que vous avez décidé des dates et réservé le voyage, vous pouvez saisir à nouveau la page, entrer le numéro qui vous a été attribué et remplir les données manquantes. Vous pouvez mettre à jour vos renseignements aussi souvent que vous le jugez important, pourvu que vous vous rappeliez votre numéro de référence. Dans l’ensemble, vous devez le faire 72 heures avant de prendre l’avion.
  • Si mon voyage est une urgence et que je dois partir le jour même ? Entrez sur le site, remplissez le formulaire et attendez le résultat. Dans quelques minutes, ils doivent lui donner leur approbation. Sinon, vous devrez communiquer avec le consulat américain de votre juridiction et demander de l’aide. L’ambassade indique qu’elle garde un certain nombre de places pour les urgences.
  • On m’a refusé l’ESTA, que dois-je faire ? Vous devez contacter le consulat pour demander un visa. Comme il n’y a pas de visa d’urgence, les autorités américaines recommandent à tous ceux qui prévoient se rendre dans le pays de vérifier leur aptitude quelques jours à l’avance, sinon ils risquent de rester à terre.
  • Si je n’ai pas Internet ? Il n’est pas nécessaire de le remplir personnellement. Vous pouvez demander à n’importe quels membres de votre famille, amis, connaissances ou agences de voyage ou des entreprises spécialisées de le faire pour vous. Vous pouvez remplir le formulaire à partir de n’importe quel ordinateur disposant d’un accès Internet.
  • Un enfant a besoin d’ESTA ? Oui, chaque voyageur doit avoir l’autorisation du gouvernement américain.
  • Ai-je besoin d’un reçu ? Non. Les informations saisies sur le site Web seront ensuite fournies aux compagnies aériennes ou aux compagnies maritimes pour s’assurer que leur demande a été approuvée. Toutefois, l’ambassade vous recommande d’imprimer votre demande.
  • Si j’ai un VISA valide, ai-je besoin de l’ESTA ? Non. Tout citoyen muni d’un visa peut entrer et sortir des États-Unis autant de fois qu’il le souhaite si sa situation n’a pas changé.
  • Est-ce que l’ESTA me garantit l’entrée aux États-Unis ? Non. Ce sont les autorités frontalières qui doivent donner leur approbation finale. L’ESTA est le premier pas vers l’entrée dans le pays, mais ce n’est pas le dernier.

L’assurance voyage est vivement recommandée

Obtenir une bonne assurance voyage est la première chose à faire après avoir réservé votre vol. Le but d’une assurance est de prévenir un risque, on a toujours un peu l’impression de payer pour rien, mais si quelque chose arrive vous serez bien content de l’avoir. À titre d’exemple, une simple opération de l’appendicite aux États-Unis peut coûter 50 000 USD. Il est à rappeler que 60% des faillites personnelles aux États-Unis sont causés par des frais médicaux… Pour éviter ce genre de mésaventure, ajouter une petite assurance voyage représente en fin de compte un coût minimum ajouté aux frais de voyage et peut vous éviter bien des problèmes au cas où vous en auriez besoin.

Change de devises. Où échanger des euros en dollars ?

Il est toujours préférable de faire les échanges de devises avant de partir. Le but est d’éviter le maximum de frais sur cette obligation. Le plus simple est de faire une demande à votre banque. Mais cela peut prendre du temps.

Beaucoup de cartes de crédit permettent aujourd’hui de retirer directement dans les DAB (distributeurs automatiques) aux États-Unis. Attention à cette facilité, suivant la carte et votre banque les frais pourront vite être élevés.

Vous pouvez aussi faire le change :

  • Directement à l’aéroport
  • Changement dans les banques américaines elles-mêmes

Mais vous devrez faire face à des frais parfois élevés.

Contrôle douanier américain

Une fois que vous descendez de l’avion et avant de prendre vos bagages, vous devez passer par l’immigration, où ils prennent vos empreintes digitales, prennent une photo de vous et il vont vous poser quelques questions avant de mettre le tampon sur votre passeport vous donnant accès au pays.

C’est une procédure qu’un million de personnes pratiquent quotidiennement et généralement rapidement, ne soyez pas nerveux, même si vous ne parlez pas anglais, tout va bien se passer 😉 .

Dans l’avion, ils vous donneront un formulaire à remplir.

Il s’agit d’un formulaire douanier dans lequel vous indiquez vos données personnelles, le vol sur lequel vous entrez dans le pays, l’objet de votre voyage et si vous avez quelque chose à déclarer.

Bref, soyez le plus exhaustif possible. Si vous avez des doutes, contactez l’ambassade avant de partir.

Le contrôle de l’immigration aux États-Unis

Une fois là-bas, il faut passer la douane. Si c’est la première fois que vous êtes là, ils vous disent exactement où vous devez aller quand vous descendez de l’avion, vérifier la signalisation.

Deux lignes vont se former, l’une pour les étrangers et l’autre pour les citoyens américains. En fonction de l’heure d’arrivée de votre vol, il est possible que l’attente soit un peu plus longue. Si vous avez des liaisons avec d’autres vols, il vous faudra prendre en considération cette attente. Le processus peut prendre au moins 45 minutes à partir du moment où vous quittez l’avion.

Comme tout est modernisé, avant de passer par l’agent d’immigration, vous avez quelques guichets automatiques avec un écran tactile. Vous devez suivre les instructions à l’écran pour scanner le passeport (seulement la feuille avec vos données et photo, pas toutes les pages du passeport), prendre vos empreintes digitales et une photo de vous. De cette façon, vous allez être enregistré dans la base de données d’immigration… Ce n’est pas trop RGPD friendly tout ça 🙂 Vous pouvez changer la langue facilement et mettre en français la machine. Pas de panique donc.

Une fois que vous avez suivi toutes les étapes, la machine imprime un ticket avec votre photo et toutes vos données. Le ticket peut être barré d’une croix ou non. Je ne sais pas à quoi correspond la croix. Pour nous, c’était barré et l’on a pu rentrer. Donc pas de panique.

Ensuite, vous allez faire face à un maître chien qui va sentir vos bagages, le chien pas le maître chien 😀 .

Même si vous passez par la machine dont j’ai parlé plus haut, vous serez tout de même obligé de passer devant un agent de l’immigration. Il va à nouveau vous poser des questions et va reprendre à nouveau vos empreintes…

Attention à ce que vous avez dans vos bagages. Si vous apportez trop de vin, pour des amis habitant aux États-Unis par exemple, vous allez devoir payer des taxes. La limite est d’un litre d’alcool et 100 cigares ou 200 cigares par exemple.

Il y a toujours la possibilité d’être « invité » dans une salle pour qu’un agent d’immigration puisse effectuer des vérifications supplémentaires, mais je n’ai pas eu cette « chance » si je peux dire donc je ne peux pas vous en parler 😉

C’est l’agent qui va poser son tampon et vous donner le droit ou non d’entrer. Si c’est un « OUI » alors c’est le début des vacances. Profitez bien du voyage.

Partager.

Laisser un commentaire