Que faire à Besançon et sa région ? - Guide de voyage en ligne

Que faire à Besançon et sa région ?

0

Besançon, l’ancienne Vesontio mentionnée par Jules César dans De Bello Gallico, est aujourd’hui la capitale de la nouvelle région de Bourgogne Franche-Comté. Elle est située sur les rives du Doubs et est dominée par le chef-d’œuvre de la Citadelle de Vauban, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La ville s’est développée autour de la vieille ville, la boucle, est entourée de 7 collines sur certaines desquelles sont encore visibles d’anciens forts défensifs et était célèbre pour son industrie horlogère.

J’ai eu l’occasion de découvrir Besançon le temps d’un Week-end et elle m’a surpris et conquis avec ses monuments majestueux, ses musées intéressants, une vitalité garantie par la présence de l’Université de Franche-Comté, de jolis magasins, de bons restaurants.

Vous souhaitez aussi découvrir cette ville pour un week-end ? Lisez le guide !

La citadelle

Notre visite commence par son monument le plus célèbre, la Citadelle, une forteresse militaire construite par Vauban sur ordre du Roi Soleil sur la colline de Saint-Étienne entre la fin du 17e et le début du 18e siècle.

Aujourd’hui, symbole de la ville, il est le monument le plus visité de toute la Franche-Comté, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008, et abrite plusieurs musées, un zoo et des jardins botaniques.

Lieu adapté aux familles, on pourrait facilement passer une journée entière à se promener sur les murs et à visiter les différents musées, mais malheureusement nous n’avions que la matinée et donc nous avons dû choisir.

Nous avons commencé par le noctarium, où l’on trouve différentes espèces d’animaux nocturnes (souris, araignées, reptiles) et où, pour les enfants, il peut être amusant d’essayer de les trouver dans le noir dans les différentes vitrines ou environnements recréés ad hoc.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers l’insectarium, qui nous a particulièrement impressionnés tant pour les choix d’exposition que pour la beauté de certaines grenouilles aux couleurs incroyables, nous restons ébahis devant l’habileté de mère nature.

Le réservoir à carpes, que dire ! On ne voulait plus partir ! En respectant les précautions appropriées, pour ne pas blesser les poissons, vous pouvez les caresser. Je n’ai jamais eu une expérience similaire. Ces animaux merveilleux et colorés conquièrent petits et grands et ne pensent pas qu’ils sont gluants, ils sont au contraire brillants et doux et s’approcheront de vous en vous donnant leur baiser de « ventosina« , comme l’appelle Sandra.

Nous terminons notre visite par une promenade sur le chemin de garde qui offre une vue magnifique sur Besançon depuis le haut.

Lire aussi
Comment préparer son voyage à Madagascar ?

Informations utiles

On peut rejoindre la Citadelle de Besançon en voiture, à pied depuis le centre ville avec une montée raide mais nous, en bons touristes, nous avons décidé de prendre le train panoramique qui part du parking Rivotte, traverse la vieille ville et grimpe la colline jusqu’au parking de l’entrée.(ICI vous trouverez toutes les informations et il y a aussi la possibilité d’acheter un billet combiné avec la visite en bateau)

Il est possible de préacheter les billets d’entrée en ligne sur le site officiel avec une petite réduction, ce qui est recommandé pendant les périodes les plus chargées pour éviter les files d’attente à l’entrée.

Pendant l’été sont organisés divers événements, tels que des visites en costume à la fois le jour et le soir et des chasses au trésor très intéressant, pour être informé sur les dates, les heures et les coûts nous nous référons toujours au site officiel.

Circuit au coeur de la ville

En descendant de la citadelle, nous traversons la partie la plus ancienne de Besançon, le cœur, à partir duquel la ville s’est développée et où se trouvent les monuments les plus importants, à commencer par la cathédrale Saint-Jean.

Commencé au 9e siècle et remodelé à plusieurs reprises, vous pouvez visiter à l’intérieur un véritable chef-d’œuvre : une horloge astronomique unique. Fabriquée de 1857 à 1860 par un maître horloger de Beauvais, elle est encore en état de marche et doit être remontée manuellement chaque jour.

Comprenant plus de 30 000 pièces, plus de 50 cadrans, elle peut fournir plus de 100 indications différentes telles que l’heure, les saisons, les marées et les solstices dans plus de 20 pays du monde. Participer à une visite guidée et assister au passage de l’heure ici est une expérience unique !

En face de la cathédrale se trouve l’hôtel Boitouset, un élégant hôtel particulier construit dans la seconde moitié du XVIIIe siècle pour servir de résidence au chanoine François Boitouset. Il n’est malheureusement pas possible de le visiter, nous devons donc nous contenter d’admirer la façade extérieure avec son beau cadran solaire.

Besançon, l’ancienne cité Vesontio des Séquanes, a été conquise et agrandie par les Romains qui ont construit plusieurs édifices dont il ne reste que très peu de traces aujourd’hui : quelques vestiges à peine visibles d’un grand amphithéâtre, quelques mosaïques d’une ancienne domus conservées au Musée des Beaux-Arts mais surtout la splendide Porte Noire (érigée en 175 avant J.-C. pour célébrer les victoires de Marc-Aurèle) récemment restaurée.

En continuant sur la Grande Rue, la rue principale, nous passons devant des bâtiments de différentes époques, l’hôtel de ville, l’église Saint-Pierre et un ancien couvent de carmélites mais surtout le Palais Grenvelle.

Lire aussi
Comment préparer sa croisière (catamaran/voilier) en corse ?

Palais Grenvelle : le musée du temps

Installé dans un splendide bâtiment du XVIe siècle, ce musée riche en pièces uniques illustre sur trois étages la tradition horlogère de Besançon.

Nous traversons 11 salles pour découvrir la riche collection du musée, des cadrans solaires à l’horloge atomique, des tapisseries de l’époque de Charles V à une grande maquette de la ville, de Leroy 01, l’horloge la plus compliquée du monde, à l’hypnotique pendule de Foucault, pour terminer la visite à la tour du bâtiment d’où l’on a une belle vue sur la ville.

Nous l’avons visité par un après-midi pluvieux et le temps a filé.

Nous avons terminé notre promenade sur la Place de la Révolution où se trouve le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, le plus ancien musée public de France, et une belle fontaine, de là nous avons rejoint le Quai Vauban, une succession de bâtiments de la fin du 17ème siècle le long du Doubs au pont Battant où nous avons trouvé la statue de Jouffroy d’Abbans, l’inventeur des premiers bateaux à vapeur, ce qui nous a conduit au quartier du même nom.

L’une des activités les plus agréables à faire en été à Besançon est de faire une promenade en bateau sur le Doubs pour avoir une autre vue sur la ville, découvrir le fonctionnement des anciennes écluses et passer par le tunnel sous la colline Saint-Étienne puis sous la Citadelle.

Les personnes célèbres

Besançon est le lieu de naissance de Victor Hugo (1802) et des frères Lumière (1862 et 1864). Lors de notre promenade dans la Grande Rue, nous avons vu leurs maisons, distantes de quelques mètres, et visité la maison de Victor Hugo où Gustave Courbet a également vécu pendant ses études.

C’est unmusée multimédia et moderne où l’on peut rencontrer et connaître un Victor Hugo qui n’est pas seulement le célèbre créateur de Notre Dame ou des Misérables mais un homme engagé à tous les niveaux, pour la liberté d’expression, pour la dignité humaine, pour les droits des enfants et pour la liberté des peuples.

En plus d’être intéressant, le musée est agréable à visiter grâce à son aménagement épuré.

À quelques dizaines de mètres de là, le seul rappel de la naissance des frères Lumière est une plaque sur la façade d’un immeuble, mais à la Médiathèque Pierre Bayle, une exposition interactive et ludique célèbre et rappelle leur premier court-métrage comique : « L’arroseur arrosé ».

Besançon : quartier Battant

En traversant le Doubs, nous sommes entrés dans le quartier Battant, l’autre quartier historique de Besançon, et nous sommes tombés sur l’église Sainte-Madeleine, imposante à l’extérieur mais souvent fermée, nous n’avons pas pu voir son intérieur.

Lire aussi
Comporta - Merveille du Portugal à visiter

En remontant la colline, nous sommes tombés sur l’hôtel de Jouffroy, construit à la fin du XVe et au XVIe siècle et aujourd’hui restauré, il est le siège de l’agence d’urbanisme de la ville. En continuant, nous arrivons à Fort Griffon, aujourd’hui siège de l’école de formation des enseignants, d’où l’on a une belle vue panoramique.

Nous descendons par de petites rues jusqu’à l’Hôtel de Champagney, un autre exemple d’ancienne résidence du 15ème siècle, construite par Jacques Bonvalot sur un bâtiment médiéval préexistant dont une façade est encore conservée.

Nous terminons notre visite de Besançon par la singulière synagogue, inaugurée en 1869, c’est un bâtiment de style mauresque qui ne correspondrait pas à une synagogue à première vue. Malheureusement, le jour de notre visite, il était fermé et nous avons dû nous contenter de la vue de l’extérieur.

Besançon : où séjourner

Mon épouse et moi avons séjourné dans un hôtel à Besançon, à la fois économique et situé dans Besançon Ouest (dans le quartier de Cornandouille). Le parking dispose d’un parking privé et permet un accès rapide à la ville en voiture. Deux caractéristiques qui se sont avérées essentielles pour notre week-end à Besançon.

Besançon : où manger

Lors de notre week-end à Besançon, nous avons testé quelques endroits dans le quartier de La Boucle. Nous avons commencé la première soirée avec« le petit atelier » qui nous a conquis pour la particularité des plats de la carte et pour le service.

Nous avons continué avec« l’alsacien » idéal pour un dîner détendu en dégustant une bonne bière,« la grange » avec son environnement rustique traditionnel que j’imagine en hiver pour manger du fromage fondu et nous avons conclu avec la crêperie« la cornemuse » parfait pour un déjeuner rapide entre une visite et l’autre.

Les environs de Besançon

Notre week-end à Besançon s’achève ici, après deux jours passés dans une ville magnifique, faite de promenades et de surprises à chaque tournant. Mais il est maintenant temps de voir ce que les environs ont à offrir.

Àmoins d’une heure de route du centre de Besançon, vous pouvez visiter l’imposant Château de Joux, la petite ville de Pontarlier, capitale mondiale de l’absinthe, l’ancienne abbaye de Montbenoit, située dans la république du Saugeais, une république au sein de la République française, ou faire une agréable promenade à travers des villages caractéristiques rendus célèbres par les peintures de Courbet.

Vous pouvez aussi aller un peu plus loin, quitter le département du Doubs pour entrer dans le département de la Haute-Saône et, en une heure de route de Besançon, atteindre Gray, un petit bijou caché.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Geek, aventurier, cycliste, montagnard et pâtissier (rien à voir avec le voyage, je sais :) ), mes passions sont multiples, je vous les partage au travers de plusieurs blogs. Ici, vous retrouverez mes conseils voyage sur les thématiques qui me sont chères. Tout ce qui concerne le vélo, la montagne et la randonnée et les articles sur le sport de façon générale. Mais aussi l'Écosse qui me fascine. Enfin, c'est moi qui mène aussi les tests produits (adaptateur électrique, ordinateur portable, smartphone ou valise). J'espère que j'arriverai à vous embarquer dans mon univers. N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Laisser un commentaire