Rio de Janeiro, mythes et réalités

0

La ville la plus connue du Brésil aux yeux d’innombrables personnes à travers le monde, c’est Rio de Janeiro. Il y a ceux qui y sont allés, ceux qui en rêvent et ceux qui n’en garderont que les images stéréotypées. Mais quoi qu’il en soit tout le monde a en tête une représentation de Rio. Pour les plus fêtards, il s’agit du célèbre carnaval de Rio, pour les plus religieux c’est la statue du Christ Rédempteur, bras ouverts, et pour ceux qui rêvent de vacances ensoleillées, c’est la plage de Copacabana. Mais alors qu’en est-il vraiment de Rio de Janeiro, quelle est la part du mythe et qu’est-ce qui est réel ?

Rio, une mégalopole

La vérité c’est que Rio n’est que la seconde ville brésilienne, derrière… São Paolo et non pas Brasilia comme on aurait pu le croire. Surnommée la Cité Merveilleuse – Cidade Maravilhosa en portugais brésilien – il faut dire qu’elle ne manque effectivement pas d’éblouir ceux qui la visitent pour la première fois ! Pourtant Rio, ce sont avant tout plus de six millions de personnes qui fourmillent chaque jour dans l’une des cités les plus peuplées du continent sud-américain, et le double pour ce qui concerne son agglomération. On peut donc imaginer que la vie n’y est si festive qu’on l’imagine depuis l’Europe, la densité étant de près de 5000 habitant au kilomètre carré ! Ce qui signifie pollution (il faut bien que tous ces gens se déplacent) et affluence partout où l’on se rend.

Bien sûr les touristes qui se rendent là-bas ne s’amusent pas à déambuler à travers toute la ville, et tous les guides sérieux les en dissuadent d’ailleurs assez vite, en particulier ceux qui pensent pouvoir aller dans les favelas, juste pour voir. La pauvreté est une réalité à Rio, et la violence aussi. Mieux vaut donc, en tant que visiteur, se contenter des sentiers balisés.

Rio, une carte postale

Car il faut reconnaître que visiter la ville de Rio de Janeiro, c’est tout de même avoir la chance de voir des plages parmi les plus belles du monde et que pour rien au monde il ne faut manquer de se baigner à Ipanema et Copacabana. De même prendre le téléphérique pour aller à la rencontre du célèbre Pain de Sucre est indispensable ! Bien sûr les plus sportifs pourront aussi l’escalader, c’est l’une des voies que l’on doit faire si on est un grimpeur !

Pour finir, l’une des sept nouvelles merveilles du monde, la statue du Christ Rédempteur, est à elle seule le symbole de la ville et il est vrai que le spectacle n’a pas d’équivalent.

Partager.

Laisser un commentaire