Visite de Casa Batllò de Gaudi à Barcelone - Guide de voyage en ligne

Visite de Casa Batllò de Gaudi à Barcelone

0

Vous allez partir en vacances à Barcelone pour l’été ? La ville regorge de richesses et de merveilles à visiter. Lors de vos visites, vous allez rapidement vous rendre compte qu’un nom revient régulièrement: Gaudi. Outre la construction d’une partie de la Sagrada Familia, cet artichitecte est l’auteur de 7 bâtiments qui sont aujourd’hui inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par L’UNESCO. On peut citer, le palais Güell et son parc. La Casa Milà, la Crypte de la Colonia Güell, la Casa Vicens, la façade de la Nativité et la crypte de la Sagrada Familia et enfin la casa Batllò. C’est cette dernière que nous souhaitons mettre en avant. Partons à la découverte de cette incroyable maison.

Histoire

En 1904, Gaudí et son ami Josè Bayò Font,  furent chargés de rénover un bâtiment de taille modeste aménagé sur un terrain rectangulaire. Le bâtiment était alors situé le le long du Paseo de Gràcia (artère principale de la ville à cette époque). C’est au même moment que les principaux bâtiments inspirés du « modernisme » furent construits. Pour la plupart, ils furent aussi sur cette route.

Les travaux de Gaudí, achevés en 1907, changèrent considérablement l’apparence du bâtiment, révolutionnant la façade principale, agrandissant la cour centrale et en surélevant de deux étages la bâtisse. Au rez-de-chaussée les écuries qui plus tard furent reconverties en salle commune ou en entrepôt. Le premier étage du palais ainsi que le rez-de-chaussée ont été utilisés comme maison de la famille Batlló, tandis que les quatre autres étages ont été convertis en huit appartements à louer.

Considéré comme l’une des œuvres les plus originales du célèbre architecte, la Casa Batlló fut déclaré en 2005 comme Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La façade avant est la plus admirée. La façade faite de grès gris est décorée d’une multitude de motifs végétaux, floraux constitués de morceaux céramiques émaillés. La mosaïque a été réalisée sous la supervision directe de l’architecte, en utilisant des morceaux de céramique de trois tailles et d’épaisseurs différentes. La couleur prédominante est un bleu vert diffus et brillant, qui diffère suivant les moments de la journée et des saisons.

img_5d2e0bbbee9bb.jpg

L’appartement principal

L’appartement du premier étage a une superficie d’environ 400 m2. Il est divisé en trois zones : la première donne sur le Passeig de Gràcia. Elle est occupée par un grand salon composé de trois chambres communicantes. La seconde partie, centrale, se trouve un vestibule, la cuisine, salles de bains ainsi que d’autres locaux « techniques »; enfin la partie arrière donne accès au grand salon. Il est alors possible d’accéder à la grande terrasse de plus de 200 m2, richement décorée de trencadís qui rappellent ceux de la façade principale.

Lire aussi
Enterrements de vie de garçon à Barcelone

Il n’existe aucune ligne droite ce sorte que les pièces se fondent les unes dans les autres. Tout le génie des oeuvres de Gaudí se retrouve ici.

Les appartements

Chaque étage comporte deux appartements d’environ 200 m2 chacun. Chacun des appartements est disposé autour du patio central, d’où il tire la lumière, tandis que les chambres et les salles à manger donnent sur la façade arrière, les salons sur l’avant. Deux des appartements sont encore habités par des locataires, quand les autres sont utilisés comme bureau.

Les combles

Lors de la réhabilitation des combles par Gaudí celui-ci décida d’adopter une solution architecturale ingénieuse basée sur l’utilisation de ce qu’on appelle l’arc caténaire ou arc en plein cintre. Ceux-ci permettent une répartition homogène des charges en éliminant les colonnes, murs et contreforts. Le résultat peut rappeler une grotte, ou pour d’autres les entrailles d’un cachalot. Aujourd’hui, il abrite un petit musée dédié à l’architecte catalan.

La terrasse

img_5d2e0bc4887f7.jpg

Le toit fait référence au dos d’un dragon. Gaudí a également inclus dans le projet une tour circulaire, non régulière, couronnée par une croix. Cette croix deviendra par la suite la marque de fabrique de l’architecte catalan.

Partager.

Laisser un commentaire