Comment s'habiller pour aller skier ? Nos conseils ! - Guide de voyage en ligne

Comment s’habiller pour aller skier ? Nos conseils !

1

img_5df13b6771b56.jpgSi je devais résumer, comment s’habiller pour aller skier, cela pourrait ressembler a : Se protéger du froid pour rester au chaud, se protéger de la neige, pour rester au sec, ne pas transpirer pour respecter les deux premières règles… Alors non ! Ce n’est pas le nouveau titre de Charly et Lulu (le feu ça brûle et l’eau, ça mouille, pour les plus jeunes), ce n’est pas non plus une « vérité de La Palice », c’est pour moi une règle qu’il convient de rappeler régulièrement, car quand je vois comment certains sont habillés sur les pistes j’ai froid pour eux. Alors vous souhaitez tout savoir sur les vêtements de ski confortables, pratiques et légers qui vous maintiendront au sec et au chaud ? Suivez le guide 😉 :

Comment s’habiller pour aller skier

img_5df13b9d13ffd.jpgLa toute première règle quand on s’habille pour ne pas avoir froid sur les pistes, une règle qui s’applique aussi aux autres sports de montagne (randonnée et alpinisme), c’est de se couvrir en couches. On parle généralement de trois. Celles-ci sont à enlever et à mettre selon les besoins, la température, la pluviométrie, le vent et l’intensité avec laquelle on skie et transpire. En général, les vêtements de ski (et vêtement de montagne plus largement, j’insiste) se composent maintenant d’une première couche en contact avec la peau, ou couche de base, tant pour les jambes que pour le torse et les bras. Celle-ci est transpirante et elle sèche rapidement. Ensuite vient une deuxième couche supérieure, généralement en polaire qui sera là pour vous maintenir au chaud et enfin une dernière couche extérieure, tant pour les jambes que pour le torse et les bras, qui est avant tout imperméable  et coupe-vent qui vous isole des éléments extérieurs (tout en laissant passer la transpiration pour certain modèle). Voyons en détail ces couches qui sont véritablement les indispensables pour un séjour au ski au chaud.

Vêtements de ski : la première couche, couche de base

Pour s’habiller pour le ski, avant même la couche de base, il y a des sous-vêtements, qui dans le cas des sous-vêtements – slips ou boxers – et des soutiens-gorge doivent encore être techniques, en évitant le coton qui, à long terme, en restant trempé de sueur, peut provoquer des rougeurs et irritations et surtout fera que vous aurez froid. Au-dessus des sous-vêtements, cependant, il y a la première couche qui a la fonction d’enlever la sueur de la peau et de sécher rapidement. La couche de base est serrée, juste pour remplir sa fonction. Le maillot peut être à manches longues ou courtes, pour le pantalon ou collants il peut soit être complet (atteindre les chevilles) ou 3/4 juste au-dessous du genou, selon les goûts et préférences. Idéal et le plus répandu sont les tissus techniques, tels que le Polartec Power Dry, mais ces dernières années c’est le retour à des textiles naturels qui font leur grand retour comme la laine mérinos, correctement traités, elle assure la même performance que les tissus synthétiques (sans odeur).

Sous-vêtements techniques de ski : chaussettes

Il est maintenant presque impossible de trouver quelqu’un qui skie encore avec des chaussettes de laine, mais s’il est bon de le répéter : les chaussettes peuvent faire en sorte de garder le peu de chaleur qu’il restera dans vos petits petons (ce serait bête que de choper des engelures ? Non ?). On ne va pas se mentir, c’est compliqué de garder les pieds au sec en skiant. Alors autant choisir des chaussettes qui sèchent rapidement et qui évitent les rougeurs et inflammations que les chaussures pourrait causer à vos mollets.

la veste qui vous tient au chaud

img_5df13b6486812.jpgLa deuxième couche est celle qui vous tient au chaud. Comme nous l’avons déjà dit ici, il n’y a pas de vêtements qui « produisent de la chaleur », mais seulement des vestes qui retiennent la chaleur. Oui, la veste en duvet est excellente pour la rétention de la chaleur, et en fait beaucoup utilisée pour les vêtements de ski, mais la veste en duvet a un gros problème elle est hydrophile, attirant et retenant l’humidité, ce qui est un désavantage de deux façons : si le vêtement n’est pas parfaitement étanche (et on verra comment ça peut être après) et si on transpire. Dans les deux cas, la veste en duvet prendra du poids et surtout perdra son pouvoir isolant, le rembourrage a tendance à glisser vers le bas,  vidant la partie haute de son isolant, laissant passer l’humidité et le froid qui va avec. Bref le cercle vicieux. La veste en duvet est parfaite pour les pauses (ou au bivouac pour ceux et celles qui souhaitent l’utiliser à d’autre moment qu’au ski).

Il existe aujourd’hui de nombreuses technologies de rétention de la chaleur, tant en termes de rembourrage comme les matériaux :  Primaloft ou Thermoball de The North Face, Plumafill de Patagonia, Polartec Alpha Direct de Montane Quattro Fusion Jacket ou d’autres matières comme celles proposées par le spécialiste de l’outdoor CAMPZ.

Ces fibres qui laissent échapper l’humidité de la sueur et agit comme une cavité pour retenir la chaleur produite par le corps : sont utilisées pour produire des polaires à manches longues ou en gilet, mais aussi pour capitonner des vestes de ski qui peuvent être portées en dernière couche.

veste et pantalon imperméable et coupe-vent en dernière couche

img_5df13c06af7ed.jpgComme dit, la dernière couche, la troisième, avec laquelle s’habiller pour aller skier est composée d’une veste et d’un pantalon imperméables et coupe-vent. La tendance actuelle est à la légèreté, à la compressibilité, au faible volume et à l’ajustement. Les blousons façon saucisses rembourrés appartiennent désormais au passé, et il y a ceux qui skient directement avec un simple coupe-vent en deuxième couche, c’est mon cas, j’utilise ma veste d’alpinisme comme dernière couche. Enfin il est possible de trouver des vestes et pantalons avec des membranes techniques respirantes, imperméables et coupe-vent comme celles de Gore-Tex, Polartec, OutDry, Pertex ou avec toute autre technologie qui possède les vêtements de ski de marque. Ou bien il y a toujours des gilets qui, comme nous l’avons déjà dit, ont un rembourrage léger, compressible et peu volumineux et qui se combinent avec les membranes que nous venons de mentionner.

Partager.

A propos de l'auteur

Geek, aventurier, cycliste, montagnard et pâtissier (rien à voir avec le voyage, je sais :) ), mes passions sont multiples, je vous les partage au travers de plusieurs blogs. Ici, vous retrouverez mes conseils voyage sur les thématiques qui me sont chères. Tout ce qui concerne le vélo, la montagne et la randonnée et les articles sur le sport de façon générale. Mais aussi l'Écosse qui me fascine. Enfin, c'est moi qui mène aussi les tests produits (adaptateur électrique, ordinateur portable, smartphone ou valise). J'espère que j'arriverai à vous embarquer dans mon univers. N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Un commentaire

Laisser un commentaire