EuroVelo – A la découverte des rivages à vélo

0

Voyant les beaux jours sprinter vers nous, ma petite reine et moi frétillons d’impatience à l’idée de se mesurer à l’EuroVelo. Quèsaco me direz-vous si vous n’êtes pas au fait de l’actu du loisir cycliste et du voyage à vélo ? Eh bien, EuroVelo est LE réseau des itinéraires cyclables européens : 15 véloroutes longue distance qui sillonnent le continent pour le plus grand plaisir de tous les baroudeurs et autres randonneurs à vélo. De quoi avoir de la giclette dans les jarrets ! Mais parmi toutes les possibilités qu’offre ce Tour d’Europe, comment choisir ? Ma petite reine et moi (et mon porte bagages) avons décidé de faire rimer l’eau et le vélo et de vous emporter pour un voyage à bicyclette au bord des plus beaux rivages d’Europe.

Vélodyssée (Eurovélo 1)

Du Cap Nord en Norvège jusqu’à Sagres au Portugal. Voilà le parcours incroyable que propose, en près de 8 186 km, la « route du littoral Atlantique » qui s’est également vu baptiser, en France du moins, du nom évocateur de Vélodyssée.

Son itinéraire traverse toute l’Europe de l’Ouest en passant par six pays : la Norvège, le Royaume-Uni l’Irlande, la France, l’Espagne et le Portugal. La liaison entre la Norvège et le Royaume doit se faire par avion depuis la disparition des lignes de ferries entre les deux côtes.

En Norvège, cette route d’anthologie relie NordKap (Cap Nord) à Bergen sur plus de 2 500 kilomètres d’une côte époustouflante avec ses fjords, ses innombrables îles et ses hautes montagnes. Cette section est actuellement en cours de réalisation et n’est donc pas balisée à 100%. La variété des paysages, des routes et l’immersion dans une nature spectaculaire font cependant de l’étape une inoubliable aventure.

Le Royaume Uni et l’Irlande sont indissociables… Du moins pour ce qui est de l’EuroVelo ! Entre Plymouth et Aberdeen sur les terres de la Reine Elisabeth II, l’itinéraire passe en Irlande par Rosslare Harbour pour remonter, via la côte Ouest, jusqu’au comté du Donegal. Certes truffée de promesses, la majeure partie de cette portion irlandaise est encore en développement et il y a encore peu de pistes cyclables. Après la section avec signalétique qui mène jusqu’à Belfast en passant près du Lough Neagh, un ferry vous permet de rallier la côte écossaise pour un périple entre côtes et forêts, vallons et lacs en direction de Glasgow. Avant de rejoindre Inverness puis Aberdeen au travers notamment du Loch Lomand and Trossachs National Park et du Cairngorms National Park, dont les seuls noms sont déjà comme une grande bouffée d’air.

Intégralement balisée EuroVelo de Roscoff à Hendaye, l’itinéraire situé en France est long de 1 250 km et découpé en 14 tronçons bien représentatifs des territoires qu’ils traversent. Du Finistère aux Landes en passant par le Morbihan (ses plages du débarquement), la Vendée, la Gironde (et ses vignobles), c’est le plus long sentier balisé de France et il permet de découvrir toute la côte Atlantique, ses multiples visages et ses richesses. Pour tout dire, Vélodyssée est même le nom spécifique donné à cette portion française de l’EuroVelo. Avec 80% de routes situées en dehors de la circulation, c’est une odyssée qui peut se réaliser aussi bien en randonnée sportive, qu’en couple ou en famille.

Encore à l’état de projet en Espagne, EuroVelo 1 suivra dans sa partie ibérique deux chemins fréquentés depuis l’Antiquité : le Camino de Santiago et la Ruta de la Plata. Par ces voies certes peu maritimes, nous pédalerons jusqu’à l’océan et à Faro, au Portugal. Où l’on retrouve une véloroute aboutie et signalisée, parfaite pour changer de braquet. Traversant toute l’Algarve avec plus de 200 kilomètres de côtes, l’itinéraire des pédaleurs passionnés sera jalonné de criques rocheuses, de dunes protégées et de petites baies bien cachées, belles comme des joyaux. Un bouquet final de soleil et de sensations chaudes et colorées pour achever une odyssée littorale unique au monde.

La véloroute de la Méditerranée

Partant de Cadiz en Espagne jusqu’à Chypre, l’EuroVelo 8 a pour projet de suivre les bords si majestueux et variés de la mer Méditerranée. Avec beaucoup d’étapes encore à l’état de développement, elle permet pourtant déjà de vivre des émotions cyclistes qui resteront dans les jambes et dans le cœur. Achevée, cette route déroulera des rivages scintillants, des plages idylliques et des territoires chargés d’une histoire millénaire sur 5 888 kilomètres exactement. Onze pays sont dans le peloton : l’Espagne, la France, Monaco, l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie, la Grèce et Chypre. Avec de tels arguments, on comprend pourquoi la Route de la Méditerranée est promise à devenir l’une des plus attractives de l’EuroVelo. Mais au-delà des hauts-lieux touristiques et des destinations de renommée mondiale, ce chemin vous réserve aussi bien des découvertes et des détours inoubliables.

Entre portions encore en planification et routes déjà développées, le parcours ibérique vous conduira une fois achevé de Cadiz à Barcelone, via Malaga et Valence et ce tout au long des rivages méditerranéens de la péninsule et des nombreux témoignages de son histoire riche en diversité.

La partie française alterne elle aussi les portions développées et celles en projets, en proposant déjà un panorama très représentatif de ce qu’on appelle ici « le Midi »… Du Boulou à Menton, de l’Espagne vers l’Italie, l’EuroVelo 8 sillonne 9 départements et propose un contraste de paysages saisissant : littoral, canaux, étangs, arrière-pays provençal… S’il n’est encore aménagé qu’à 35%, l’itinéraire devrait rallier à terme Narbonne, Montpellier, Béziers, Manosque et Nice pour une longueur finale de 700 km. En 2018, plus de 300 km de piste ont été ou vont être ouverts et c’est donc l’occasion d’inaugurer en danseuse ce parcours haut en couleur et en sensation. A noter : c’est à Beaucaire que l’EuroVelo 8 rencontre l’EuroVelo 17, la ViaRhôna, itinéraire cyclable qui relie le lac Léman à la Méditerranée en suivant le Rhône.

En Italie, on s’éloigne des bords de mers pour rallier Trieste puis rejoindre la Slovénie et ses contrastes entre monde alpin et monde méditerranéen. On retrouve ensuite les beautés littorales en arrivant sur la mer Adriatique. On attaque la Croatie ! En plein développement cette portion de l’EuroVelo propose une côte accidentée, étirée, émaillé d’îlots superbes au milieu d’une nature colorée, odorante et omniprésente. Ce littoral fragmenté n’est pas la seule richesse de ce parcours qui traverse toute une kyrielle de villages typiques dans lesquels les modes de vie traditionnels ont souvent été préservés.

Une brève échappée de 14 km en Bosnie-Herzégovine et voilà le Monténégro et les fameuses bouches de Kotor, classées au patrimoine mondial par l’Unesco. Trésor caché incomparable, cette baie unique est sans nul doute l’un des points les plus prestigieux de l’Eurovelo 8 et Kotor, la ville d’où elle tire son nom, une des cités médiévales les mieux préservées de la Méditerranée, du fait de cette topologie exceptionnelle.

En cours de développement, le parcours traverse ensuite l’Albanie et sa nature vierge, pleine de vie sauvage, entre mer et montagne. Puis la Grèce nous ouvre ses portes et la mer ionienne pointe ses eaux bleues translucides tandis que l’Antiquité vient se mettre dans notre roue pour nous éblouir. Un tour de Chypre avec son incroyable variété de paysages sur de courtes distances finit de nous convaincre : vivement que l’on puisse profiter de la route de la Méditerranée dans son intégralité !

Partager.

Laisser un commentaire